Le site www.suza.eu n'est pas optimisé pour le navigateur Internet Explorer avec la version 8 et antérieur.
Merci de votre compréhension.
OK
Je crée mon compte
Mot de passe oublié ?

Accrochages, incivilités : la caméra embarquée témoigne

 
Accrochages, incivilités : la caméra embarquée témoigne
Par Eric Bergerolle - Publié le 11-12-2014 à 11h42

 

Pointée sur la route, la caméra embarquée fournit un témoignage précieux en cas d'accident. Plutôt une boîte noire salvatrice que le mouchard tant redouté.

 

Il y a deux ans, en décembre 2012, nous testions les aptitudes de la caméra RoadEyes ("les yeux de la route"), première d'un genre appelé à faire florès. Nous avions été surpris par la qualité de cet appareil que nous avions rangé un peu trop vite au rang de simple gadget.

Vendue au prix de 139,90 euros, la caméraRoadVizion d'Aquila Vizion laisse la même impression d'un objet conçu pour tolérer les vibrations et les fortes amplitudes thermiques. Une foule de petites attentions permettent de faire la différence par rapport à une simple application et de convaincre ceux qui pensaient 

Dashcam : la caméra embarquée se fait toujours plus populaire. Image © ALEXEY MALGAVKO / RIA NOVOSTI

pouvoir confier à leur téléphone la tâche d'enregistrer la route qui défile devant eux.

La valeur juridique du témoignage vidéo

Les fabricants et distributeurs de caméras embarquées rappellent les termes de l'article 427 du Code de Procédure pénale qui  dispose que la preuve est libre. Autrement dit devant une juridiction pénale, la victime comme le défendant peuvent ajouter le témoignage d'une vidéo au faisceau de preuves rassemblées. 

Attention ! Ce principe n'est valable qu'au pénal. Devant une juridiction civile, la vidéo n'est pas recevable au titre de preuve. Tout au moins peut-elle peser dans le cadre d'un arbitrage visant une résolution à l'amiable.

Enfin, sachez que les personnes filmées sur une voie d'usage public ne peuvent vous opposer le respect de leur droit à l'image. Sauf circonstances très particulières lorsque, par exemple, la caméra filmait des événements qui se déroulaient dans un lieu privé (jardin, allée de garage dans une enceinte close, etc.).                                                   Dashcam : la caméra embarquée se fait toujours plus populaire.

image © ALEXEY MALGAVKO / RIA NOVOSTI

 

Passons sur le fait qu'il est toujours préférable de laisser son téléphone se consacrer aux tâches pour lesquelles il fut conçu, à savoir gérer les messages puis, à la rigueur, vous piloter le long d'un itinéraire routier. Long de 3,30 mètres, le câble d'alimentation de la caméra RoadVizion d'Aquila Vizion suit les méandres de l'habitacle de votre auto et s'escamote discrètement : à charge pour vous de le glisser derrière les garnitures de pavillon et de planche de bord. La prise allume-cigare la plus proche peut ainsi être réservée à votre téléphone.

 

Caméra embarquée Road Vizion Aquilavizion

La caméra RoadVizion est par ailleurs livrée avec un pied dont la mini ventouse se fixe en un tournemain. Présentez-la sur le pare-brise, un quart de tour et c'est collé. Mieux, le petit format 3 pouces (7,6 cm) de la RoadVizion disparaît presque totalement de la vue derrière le rétroviseur central.

Avec son grand angle de 140°, la caméra RoadVizion d'Aquila Vizion couvre largement la route qui s'ouvre devant soi mais ne permet pas de voir les véhicules qui circulent à votre hauteur. Installée dans une Renault Twingo pour les besoins de cet essai, elle laisse voir à l'image les deux pieds de son pare-brise. Sur une Mercedes Classe S bien plus large, ce ne serait sans doute pas le cas et ceux qui voudraient bénéficier d'une surveillance tous azimuts devront investir dans une caméra à double objectif, le second pointant vers l'arrière et l'intérieur de la voiture.

 

 

Caméra embarquée Road Vizion Aquilavizion. Image © Aquila Vizion

 

Outre la qualité de l'image haute définition (non seulement par beau temps mais aussi de nuit et en sous-sol, la plus grande satisfaction vient de l'autonomie totale avec laquelle cette caméra fonctionne. Elle démarre automatiquement l'enregistrement en séquences longues d'une, deux ou trois minutes, dès le démarrage du moteur du véhicule. Elle s'éteint de même. La touche "Mode" permet de quitter le mode "vidéo" pour passer à celui "d'événement" (un fait soudain se déroule sous vos yeux) ou de "photo". Chaque fichier est horodaté et localisé par coordonnées GPS. De quoi suivre son trajet sur Google Maps, avec l'indication de la vitesse et des accélérations du véhicule minute par minute.

Par défaut, la règle de fonctionnement décrète que la séquence la plus récente remplace la précédente sur la carte mémoire. Il suffit toutefois d'une pression sur une touche pour protéger la séquence en cours contre toute réécriture. De même, un accéléromètre (à la sensibilité réglable) commande cette protection en cas de collision ou de coup de frein violent.

 

Le bel écran permet visionner les séquences sauvegardées, y compris en accéléré grâce aux touches "haut" et "bas". Pratique. Un regret toutefois : la carte mémoire au format SD n'est pas fournie avec la caméra. De sa taille (jusqu'à 32 Go maximum) dépend la capacité de l'appareil à stocker des séquences protégées tout en continuant d'enregistrer votre conduite en direct. 

 

La caméra RoadVizion d'Aquila Vizion est vendue au prix public conseillé de 139.90 € T.T.C. par les enseignes spécialisées comme par la grande distribution et les sites d'e-commerce.


Caméra Roadvizion Full HD 1080P

À propos de nous

Chez Suza International, nous concevons et fabriquons des composants, périphériques PC et accessoires multimédia destinés aux enfants, parents, technophiles avertis ou non. Avec pour seul objectif de vous rendre la technologie accessible pour en profiter un maximum : des solutions caractérisées par leur qualité, design et convivialité. Lire la suite

  • 7 marques
    de choix !
  • Produits
    High-Tech
  • Service
    de qualité